Utilisation

Utilisation comme microphone à oreillettes

Les capsules du microphone doivent être placées dans les oreilles avec les mousses colorées vers l’extérieur (rouge = canal droite, bleue = canal gauche).

Grâce à ce positionnement dans l’oreille, l’on obtient des enregistrements très proches des impressions acoustiques ressenties par l’utilisateur. Lorsque l’on écoute des enregistrements réalisés ainsi à l’aide d’un casque, on obtient une qualité d’écoute exceptionnelle. L’impression acoustique tridimensionnelle permet une localisation très précise des sons. 
Ce type d’utilisation se prête particulièrement bien aux enregistrements publics. Les capsules du micro sont couvertes d’une mousse qui n’altère pas le son, ce qui permet de profiter pleinement de la musique pendant l’enregistrement.

Autre avantage lié à le présence des micros dans les oreilles : les mains restent libre, ce qui permet par exemple d’utiliser une mixette ou une caméra.

Utilisation comme microphone de surface

En posant l’OKM sur un support lisse (une table, par exemple), on peut l’utiliser comme micro de surface. Dans ce cas, les deux capsules du micro doivent être placées à environ 5 à 10 cm l’une de l’autre. Avec cette disposition, on obtient des enregistrements virtuellement exempts d’interférences, et la sensibilité augmente de 6 dB.

Utilisation comme micro-cravate

Si l’on utilise un OKM comme micro-cravate (sur le revers d’une veste, par exemple), il faut veiller à bien le fixer, afin d’éviter tout bruit parasite dû au frottement contre le tissu. 
L’utilisation comme micro-cravate ou comme microphone de surface se prête à l’enregistrement de musique diffusée par des hauts-parleurs, mais elle convient aussi pour l’enregistrement de conversations, d’interviews, de conférences, etc…